François Milette

L'analytique avancée et les industries traditionnelles : un mariage à consolider?
linkedin-icon

Biographie

Développeur logiciel chez Nexus Innovations, François Milette cumule plus de 15 ans d’expérience en développement informatique et en gestion de projets. Il a entre autre participé à la conception de systèmes automatisés de manipulation de marchandises, à l’élaboration de progiciels de gestion intégré des opérations d’entreprise, ainsi qu’à l’implantation de solutions reliées à l’intelligence d’affaires.

Il travaille présentement au sein de l’équipe de développement du projet de terminal intelligent du groupe Ray-Mont Logistics, une entreprise montréalaise de services logistiques axés sur la conteneurisation de marchandises. Ce projet, mené sous le patronage de la Supergrappe des chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle (SCALE.AI), vise à l’amélioration de la chaîne d’approvisionnement des conteneurs maritimes par l’introduction d’outils d’optimisation de la gestion des opérations.

 

L’analytique avancée et les industries traditionnelles : un mariage à consolider?

Panéliste

L’intelligence d’affaires est au cœur de la prise de décision des entreprises qui gèrent des millions de transactions par jours et qui s’appuient sur des systèmes technologiques de pointe pour demeurer compétitives – pensons aux banques et aux « telcos ». Qu’en est-il des entreprises des secteurs traditionnels? Dans quelle mesure les analyses prédictives et l’analytique avancée ont-elles permis aux secteurs industriels d’évoluer? Est-il faux de croire que les industries traditionnelles reposent d’abord sur des infrastructures lourdes et investissent moins que d’autres en TI et en intelligence d’affaires? Dans quelle mesure les données et les dernières avancées technologiques peuvent-elles permettre à ces entreprises d’être compétitives? Où en est la révolution 4.0 au Québec?