Dennis Varganyi

Directeur des ventes, Enterprise Québec chez Alteryx
linkedin-icon

Biographie

M. Varganyi est directeur de ventes de Enterprise Québec Alteryx, éditeur de logiciel californien reconnu, qui a reçu, au mois de mai 2019, la mention de Gartner Peer Insights Customers’ Choice for Data Science and Machine Learning Platforms. Depuis 2001, M. Varganyi a œuvré dans le domaine des données et de l’analytique pour le compte d’IBM, de Qlik à Montréal et à Toronto ainsi que pour le compte d’entreprises en démarrage françaises, à Paris. Il détient la motivation constante de soutenir ses clients dans l’amélioration de leurs démarches d’analyse des données.

Engagés dans le bénévolat, M. Varganyi et sa famille sont récemment devenu famille d’accueil pour un chiot de la Fondation Mira avec le soutien d’Alteryx For Good.

Cas client 

Innover dans le domaine des finances, de la fiscalité et de la comptabilité

Les services comptables et fiscaux d’aujourd’hui ont la possibilité d’adopter l’automatisation pour accroître la productivité, minimiser les erreurs et mieux comprendre les opérations commerciales existantes. Les bases de données sont de plus en plus volumineuses, les services comptables et fiscaux s’alignent rapidement sur la demande du marché pour intégrer l’analyse des données dans leurs propres modèles d’entreprise. En conséquence, les comptables devront toujours mettre à jour leurs connaissances techniques avancées en ce qui a trait aux procédures comptables et maîtriser de nouveaux outils, plus puissants. Venez découvrir comment KPMG utilise Alteryx pour réimaginer les opérations comptables et fiscales.

 

Grandeurs et misères de la décentralisation de l’intelligence d’affaires

Panéliste

Il y a encore peu de temps, l’avenir semblait appartenir aux centres d’excellence en analytique, où la production d’intelligence d’affaires était centralisée et contrôlée par une équipe d’élite au service de toute l’organisation. On assiste cependant aujourd’hui à une démocratisation dans ce domaine : on encourage les professionnels à s’approprier, dans les opérations, les outils de compte rendu et à générer eux-mêmes l’intelligence d’affaires de leur secteur. Entre centralisation et décentralisation, quel modèle choisir? Dans quel contexte? Quelles sont les circonstances opportunes et les risques liés aux deux modèles? Y a-t-il un point d’équilibre optimal à atteindre ? S’il y en a un, quel serait-il?