15
Mar

Analytique : le nouveau passage obligé pour innover

Pour certains dirigeants d’entreprise, les experts de l’analytique sont issus d’une pratique qui permet de multiplier les tableaux de bord. Codes couleur, courbes et nuages de points sont le fruit de ces experts qui déchiffrent et comprennent ce qui se cache derrière les données. Or, ces dernières années, l’analytique est le théâtre d’une véritable révolution. Alors que tous les niveaux d’activités de l’entreprise produisent aujourd’hui des données, l’analytique et les mégadonnées forcent les entreprises à se remettre en question, voire à redéfinir des modèles d’affaires qui ont pris de l’âge. Analytique rime aujourd’hui avec innovation.

L’analytique, avec les indicateurs prévisionnels, renverse la posture passive des entreprises qui attendaient patiemment que le client entre dans leur magasin. Avec de meilleures données, une démonstration de plus en plus évidente de corrélations, les entreprises se tournent vers une posture active en provoquant la rencontre avec le client. L’entreprise qui fait sienne l’analytique peut alors anticiper la demande et proposer, avant même qu’un client soit au fait de son besoin, une solution adaptée.

Innover en affaires va bien au-delà de réunir des gens intelligents et d’avancer des idées. Connaissance du client, analyse comportementale, expérimentation avec des projets pilotes et révision complète de la chaîne de production sont, notamment, des activités qui alimentent l’innovation et ne peuvent être seulement le fruit d’une intuition. L’analytique permet non seulement de vérifier ces intuitions, mais aussi de vérifier plus rapidement des hypothèses. Ainsi, la génération d’idées est plus productive parce que les informations qui alimentent le processus d’innovation sont bien réelles.

Pour plusieurs, les données sont le chaînon manquant de l’innovation et il faut qu’elles contribuent au processus d’idéation au bon moment. Pour d’autres, notamment les grandes entreprises que sont Amazon, Google ou Facebook, elles sont un intrant quotidien qui permet sans cesse d’améliorer la performance. Avec les possibilités découlant de l’intelligence artificielle, elles permettent de le faire en temps réel et de gérer votre ressource la plus importante : le temps.

Ce rôle déterminant de l’analytique dans l’innovation est omniprésent dans les conférences de l’édition 2019 de Datavore. Ainsi, qu’il s’agisse de l’écosystème des soins de santé avec Shawn O’Brien de TELUS Santé ou de l’impact de la transformation numérique sur le marché de l’emploi avec Louis-Philippe Beaupré, l’analytique de dernière génération occupe une place de choix dans ces domaines comme dans tous les autres. On ne s’étonnerait pas que les prochains Freud, Edison et Curie soient issus de l’analytique.

Partager ce contenu

Facebooktwitterlinkedinmail